LE FESTIVAL PRESQU’ILE BREIZH

Le Festival Presqu’île Breizh est devenu un évènement phare à Quiberon et ses alentours.
Lors de l’édition 2017, le festival a réuni 800 danseurs et musiciens et plus de 20 000 spectateurs tout au long du week-end.

Réunis autour des petits villages de la Presqu’île de Quiberon et aussi sur les îles de Hoedic et Belle Ile, ils ont offert un spectacle fabuleux aux habitants mais aussi aux nombreux touristes venus de toute la France pour assister au festival.
Parmi eux, les célèbres groupes comme le Bagad de Lann-Bihoué, Cap Caval ou encore le Bagad de Vannes Melinerion.

Fest noz, feu d’artifice, grande parade sont proposés sur les 3 jours de festival dans les lieux mythiques de la presqu’île.

L’HISTOIRE DU FESTIVAL

En 2015, la mairie de Quiberon ayant souhaité mettre en place un évènement hors saison, pour attirer des touristes hors été. Stéphane LE NAIN, toujours prompt à relever les défis, a donc organisé un défilé de musique et danse bretonne qui, sans grande publicité, réussit à réunir quelque 5 000 spectateurs, dont l’enthousiasme ne put qu’inciter à réitérer la chose.

Désireux d’apporter leur concours à Stéphane LE NAIN pour la seconde édition, un trio de ses amis, à savoir Patrick BARBIN, Jean-Michel COTTIN, Fabrice AUDIC et Stéphane BERTHON, se joignirent à lui pour monter une association loi 1901, le Comité d’Organisation du Festival Presqu’Île Breizh de Quiberon, avec pour ambition première affichée de promouvoir la culture bretonne sur le territoire de la presqu’Île de QUIBERON et les îles avoisinantes, pour le bénéfice des habitants et des touristes, tout en faisant découvrir les différents villages qui composent nos communes, en y faisant assurer des prestations par les groupes. L’autre intention était de démontrer que la désaisonnalisation du tourisme n’était pas une utopie et que l’on pouvait fort bien attirer du monde hors période estivale, du moment que l’offre était de qualité, ce qui était réalisé avec l’aide de Marc MUROS, président de la fédération WARL’Leur du Morbihan, devenu le responsable de la programmation artitisque du FPB.

C’est ainsi qu’en 2016, une vingtaine de formations se produisirent à Plouharnel, Saint Pierre-Quiberon, Houat, Le Palais et Quiberon pour le ravissement de plus de 15 000 spectateurs, que le bouche à oreille avait convaincus de venir assister à la parade.

Unique opportunité pour les bagadoù de se produire hors contexte de concours, le Festival Presqu’île Breizh se distingue également par les qualités de son public, unanimement louées par les musiciens et danseurs : bon enfant et enthousiaste, le public quiberonnais ne boude pas son plaisir et c’est toujours sous des salves d’applaudissements incessantes que les artistes défilent en ville pour la parade du samedi, le bonheur d’être là se ressentant unanimement. L’accueil à la quiberonnaise se traduit également par la volonté affirmée des organisateurs de montrer leur gratitude aux artistes, en leur offrant un buffet de grande qualité, concocté par une équipe de cuisiniers hors pairs, sous la houlette bienveillante de Patrick BARBIN, chef du restaurant du Sofitel de Quiberon.

En 2017, porté par l’élan  de 2016 et fort du soutien de ses partenaires tant institutionnels qu’acteurs économiques du secteur, le Comité d’organisation décida de s’étendre à l’international, le groupe asturien FILANDON venant se produire aux côtés du bagad de Lann Bihoué, de Cap Caval, Melinerion, de la Kerlenn Pondi et de groupes aussi divers que le Bagad des Sapeurs Pompiers du Morbihan et le bagad MenGlaz de Trélazé, ou le cercle Roselier de Plérin. Ce samedi 28 octobre 2017, ce furent quelque 25 000 spectateurs qui se pressèrent pour assister à la parade et au traditionnel feu d’artifice de clôture, faisant de facto du FPB le deuxième festival du Morbihan et le premier du Pays d’Auray, en seulement trois ans…Nouveauté également, le fest noz à Saint Pierre Quiberon le vendredi soir, les festivités étant lancées par un feu d’artifice d’anthologie sur le port de Portivy en 2017.

Pour 2018, le comité commence à mettre en place des processus plus efficaces en terme de gestion et de communication afin de proposer plus d’activités encore, tout au long de l’année et profiter de l’impulsion générée par le succès rencontré.